Cyclics

Dans une ville du 22ème siècle, les Time masters se joignent aux Anges et aux Démons. Ensemble, ils voyagent dans le passé pour changer leur destin.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au détour d'un verre... [Libre] (-18)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Mephisto
Démon Supérieur
Démon Supérieur
avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 42
Localisation : Surtout là où il fait sombre...

MessageSujet: Re: Au détour d'un verre... [Libre] (-18)   Jeu 11 Nov - 14:33

Le démon se rapprocha lentement de son visage, lécha doucement ses lèvres en soupirant, un regard passionné envers le jeune sacrifié collé à son corps... Le jeune homme avait laissé exploser sa jolie voix pour protester gentiment.Mephisto se rapprocha encore, collant son torse contre le sien, refermant doucement ses crocs sur le lobe de son oreille, respirant un peu plus fort, laissant même un semblant de gémissement traverser ses lèvres.

Je fais mal?...

Sans doute il lui faisait mal... Mais au son de ses gémissements, n'est il pas évident qu'il tirait du plaisir à l'acte, tout de même? Le démon restait doux, pourtant... Il continua a amplifier ses mouvements de reins, s'immisçant un peu plus en lui, cherchant un équilibre, mordillant son cou avec ardeur, écartant un peu plus ses jolies fesses rondes de ses mains puissantes, tout en douceur, puis releva la tête pour l'embrasser de nouveau dans un grognement sourd. Il lui procurait tant de plaisir...

Concentre toi... Oublie la douleur; garde uniquement le plaisir que je t'offre, petit humain...

Démon jusqu'au bout, et fier d'ailleurs... Il avait encore accéléré la cadence, mordillant lentement la lèvre du sacrifié avin de lècher le sang qui s'en échappait, coulissant plus loin, plus haut en lui... Sa main avait remonté le long de ses côtes, l'effleurant d'un seul doigt avant de saisir le bout de chair excité de sa poitrine, ce bourgeon rose pointant et frissonnant au désir de beaucoup plus... Il titillait lentement le téton de ses griffes en laissant glisser la peau des lèvres du jeune homme entre les siennes...

Ne t'excuse pas, donne moi tout ce que tu as, libère ton corps, excite moi, laisse moi profiter de toi...

Il avait laissé le jeune homme trouver son équilibre en s'agrippant plus fort à lui, et en avait profité pour l'abuser de nouveau avec son autre main, coinçant un peu plus fermement le jeune homme contre le mur à l'aide de son bassin, pour aller aggripper fermement son sceptre bénédicteur, l'excitant du pouce, gémissant lentement au rythme de ses va et vient doucereux, mordillant encore et encore ses lèvres humides, renouvellant encore le goût de son sang au creux des lèvres...

-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-


Respectez moi, ou commencez à écrire votre testament... *sourire pervers*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyclics.forumactif.org
Ethan Kenz
Capitaine des TM Heaven
Capitaine des TM Heaven
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 29/05/2010
Age : 31
Localisation : En train de bosser, et oui, il en faut.

MessageSujet: Re: Au détour d'un verre... [Libre] (-18)   Jeu 11 Nov - 15:08

Ethan avait bien du mal à garder la tête froide. En réalité, il l'avait surtout perdue. Perdue entre deux effluves de désir et de panique. C'est un cocktail qu'on conseille très peu à ces êtres fragiles que sont les humains. Après tout, entre l'adrénaline et l'endorphine, comment voulez vous qu'ils parviennent à réfléchir une fois ces hormones sécrétées en masse dans le corps? Pour sa part, ce n'était pas possible. Alors oui, il était terrifié, oui, il avait mal, mais non, il ne pouvait pas réagir à ca parce que son corps réclamait à grands cris qu'il continue à lui donner ce plaisir qui saturait son système nerveux.

"Je fais mal?..."

Non, tu crois?! Et mon poing dans ta g****, tu crois qu'il va te faire mal peut être?! Enfin, de ce point de vue, considérant à quel point le jeune homme est fluet, ce n'est pas un coup qui va l'étendre pour le compte au démon. Mais ceci n'est qu'une vague considération sur laquelle nous ne nous arrêterons que peu. Si Ethan disait que ca faisait mal, c'était qu'il ne le ressentait pas comme une caresse délicate faite du bout de la plume d'un cygne, non?! Mais bon, toutes ces pensées, il ne pouvait pas les dire, parce que ca serait une trop grosse gifle assenée à ce qu'il lui restait encore de fierté. Déjà qu'elle était à un niveau pitoyablement bas, la pauvre.

Et l'autre, sans s'inquiéter outre mesure de sa douleur potentielle, il accélérait lentement ses mouvements. Et Ethan dans tout ca, et bien il continuait à gémir sans parvenir arrêter ces honteux sons, pas plus que les tremblements qui agitaient ses membres. Plus ca allait, moins il pouvait dire que ca ne faisait que mal. Et ca aussi, il avait du mal à l'accepter. Qu'est ce qu'il était en train de faire lui?! Avec un homme en plus? Avec un démon surtout!

- Ta gueule, démon de mes deux!

En plus il voulait le faire culpabiliser de s'être laissé allé à pactiser avec l'ennemi? Heureusement qu'il ne savait pas qui il était. Vous imaginez sa tête si le grand Méphisto apprend qu'il ne s'est pas tapé un simple vendeur de glaces, mais bel et bien le chef de la TM Heaven? Il n'aurait plus qu'à se suicider. Il avait conscience qu'il fallait absolument qu'il garde son anonymat. En partie parce qu'il ne pourrait pas supporter l'affront, mais surtout pour garder la couverture de leur quartier général.
Mais revenons à cet accès de grossièreté verbale dont Ethan venait de nous faire la surprise. Oui, je vous l'assure, c'est très rare qu'il parle ainsi. Parfois même qu'il parle. Mais pourquoi donc une telle brutalité? Simplement parce qu'il venait de trouver un moyen d'extérioriser une partie de la tension qui l'habitait et l'empêchait de réfléchir, de se détendre, et d'arrêter de ne penser qu'à sa douleur.

- Ferme l...ha!

Ethan se mordit la lèvre de lui même, sentant à son tour le gout de son sang dans sa bouche. Ce cri qu'il venait de lâcher était parfaitement spontané, mais surtout parfaitement excité. Et ca, c'était vraiment intolérable. Mais voilà encore que ce membre qui lui retournait les entrailles effleurait à nouveau ce point en lui qui lui avait arraché un cri, et qui récidivait. C'est quoi ca? Pourquoi? Encore un cri suivit d'une rougeur spectaculaire alors que la main du démon terminait de le soumettre à ce plaisir destructeur. Il venait d'oublier qu'il avait mal, de même que c'était un démon, qu'il n'était pas consentant à la base ou toute autre information totalement inutile.

- Ah, là! Encore!!

En fait, c'était un bien incommensurable qu'il ne soit plus totalement conscient de ses actes. Parce que dans son état normal, il n'aurait jamais prononcé ces mots, encore moins d'une voix suppliante, et surtout pas en alliant cet ordre contraire à sa nature à un regard qui aurait suffit à damner un ange. Il tressaillit encore à cause de ces gestes assimilables à de la torture douce qu'il lui infligeait, et se cambra en plantant ses dents dans son cou, tremblant encore, mais de plaisir cette fois. Je vais porter plainte, vous me l'avez cassé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eden-gakuen.forumactif.com
Mephisto
Démon Supérieur
Démon Supérieur
avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 42
Localisation : Surtout là où il fait sombre...

MessageSujet: Re: Au détour d'un verre... [Libre] (-18)   Jeu 18 Nov - 15:25

Ta gueule, démon de mes deux!

Cette jolie petite mélodie prononcée dans un gémissements... Sans compter que le masochisme du démon vicieux nommé Mephisto est connue, reconnue, retournée et prise par derrière si l'on peut dire. Il accélèra alors la cadence en passant sa langue rapidement sur son téton, le faisant durcir de nouveau. Il tremblait de plus en plus... C'était une supplique, un ersatz de souffrance bien dissimulé derrière un plaisir incommensurable... Il était si frêle, et avait pourtant réussi à échapper ce son vicieux au possible, dans un long gémissement.

Oh oui, insulte moi, violente moi, j'aime ça...

Il amplifia ses mouvements, butant sur sa prostate à chaque seconde, tentant de produire de nouveaux sons de son nouvel instrument de musique... C'était si excitant de voir son visage tiraillé entre douleur et plaisir, c'est que le démon lèchait ses joues légèrement rosies... Il était attendrissant, sexy et vicieux. Très vicieux, le jeune homme. Il aurait jamais imaginé qu'une partie de jambes en l'air dans son bureau l'exciterait tant...

Ah, là! Encore!

Les zones érogènes étaient le bon plan. Désormais, la prostate du jeune homme le mettait à la merci des coups de reins du grand démon, le regardant d'un air toujour plus lubrique... Il se lâchait peu a peu, l'amusement commençait à venir pour de vrai quand il le porta et l'allongea sur le bureau de son secrétaire, après avoir viré les objets qui s'y trouvaient. Il posa un genou sur le bureau et redémarra sa torture sexuelle envers le jeune homme, plus profondément encore, lèchant lentement son cou en chuchotant...

Tu vois que tu aimes... On ne peut pas nier ce que l'on a jamais tenté... Tu en es la preuve vivante, keith...

-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-


Respectez moi, ou commencez à écrire votre testament... *sourire pervers*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyclics.forumactif.org
Ethan Kenz
Capitaine des TM Heaven
Capitaine des TM Heaven
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 29/05/2010
Age : 31
Localisation : En train de bosser, et oui, il en faut.

MessageSujet: Re: Au détour d'un verre... [Libre] (-18)   Ven 19 Nov - 12:28

La réaction suite à son insulte pourtant assez claire n'était pas franchement celle à laquelle il se serait attendu en réalité. Ca le laissa assez idiot sur le coup, et il ne sut quoi répondre. Et le coup d'après, le membre de son ancien violeur venait de retrouver sa prostate, le condamnant définitivement au silence. Enfin, a une forme de silence, puisque ses cris, eux, il ne se taisaient pas le moins du monde, loin de là même. Il avait beau tenter, de temps à autre, de reprendre le contrôle, rien n'y faisait. Le démon le faisait crier de plaisir, et Ethan, au lieu de lui ordonner d'arrêter ca tout de suite, ne parvenait qu'à demander encore en de longs, et langoureux gémissements. Une fois qu'i laurait retrouvé l'esprit clair, peut être prendra t-il la peine de s'en vouloir. Mais après. Plus tard. Pour l'instant, il en redemandait inlassablement, et avec une envie qui faisait plaisir à voir, et entendre.

Il ne s'en rendait pas compte, mais il était en train de lui labourer le dos. A chaque fois, il tentait de s'accrocher à lui, et à chaque fois, sa main glissait, d'un côté parce que la sueur ne facilitait pas la prise, et de l'autre parce qu'il était bien trop fébrile pour calmer et contenir ses mouvements. Le résultat était bien là: il ne devait pas y avoir plus de trois centimètres carrés de peau intacts sur son dos.

En parlant de dos, il eut l'impression que le sien n'était plus plaqué contre le mur. Oui, l'impression parce que en même temps que celle ci était venu, un nouveau coup plus que stratégique lui avait encore fait voir des étoiles. Mais finalement, oui. Sinon il ne serait pas face au plafond à l'heure qu'il est. Et encore moins en train de regarder le démon d'en dessous... Et encore moins en train de...

- Aaaaah! Non, arrête...

Et voilà qu'il se cambrait de plus belle en rougissant subitement. Le cou, c'est un endroit vil. Très, très vil. Et Ethan était devenu cramoisi. Sur le cou, il en avait même oublié de l'envoyer paître. Et en fait, il oublia tout court.

L'admettre était totalement impossible pour lui, même dans cet état, mais il trouvait dans cet acte contre nature plus de plaisir que de douleur. Certes, il était un peu gêné, et humilié, mais en attendant, il ne pouvait pas ne pas aimer le traitement que son membre infligeait à son corps.
Il en arriva à un point de non retour. Un point où il ne savait plus où il était, et pourquoi il y était. Il n'arrivait plus à penser, et ne s'entendait même plus lui ordonner de continuer tout à tout, lancer des suppliques qui ne se terminaient pas, ou même encore gémir au lieu de parler. Il n'était plus qu'une boule de nerfs plus que réactive, à la limite du trop réactive. Et puis un coup peut être plus fort que les autres acheva de l'achever (*se jette avec ses doubles sens foireux*), et il eut droit à une petite forme d'inconscience. Un brouillard blanc de félicité, d'euphorie et de brusque épuisement qui l'avait emporté aussi loin que son corps, et dont il peinait à revenir. Mais il du bien retrouver petit à petit le contrôle de son corps et de ses sens, et remarqua avec une joie parfaitement dissimulée que son cerveau était rentré de vacances.
Et puis vint la question pour laquelle il n'avait pas la moindre réponse: "Et maintenant, il va se passer quoi?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eden-gakuen.forumactif.com
Mephisto
Démon Supérieur
Démon Supérieur
avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 42
Localisation : Surtout là où il fait sombre...

MessageSujet: Re: Au détour d'un verre... [Libre] (-18)   Dim 12 Déc - 23:42

Meph continuait ses va et vient pendant que le jeune homme plantait ses ongles de part et d'autre de sa peau dorsale, persuadé qu'il allait en retirer des cicatrices. Mais bon, en y réfléchissant bien, il sacrifierait bien quelque peu de son dos pour en retirer un plaisir incommensurable? Bien sûr les gémissements du jeune homme ne faisaient rien pour le désexciter, et ses coups de griffes faisaient naitre en lui quelque profonde envie de masochisme. Il mordillait son cou, oui, avec douceur et sensualité, et quelques lueurs candides passant dans le plus profond e ses yeux rouges, et alors qu'il enclenchait la quatrième vitesse, au plus profond de lui et tout contre son point G il s'excitait encore et encore, saisissant son oreille entre ses crocs pour l'humidifier sensuellement.

Aaaaah! Non, arrête...

Il allait de plus en plus loin en lui, léchant, suçotant son oreille avant de le mettre cette fois-ci à quatre pattes sur la table, grimpant sa jambe contre ses flancs pour mieux le chevaucher. tout avait une logique, même le doigt du démon suivait cette logique et alla se loger au creux du nombril du frêle jeune homme pour le titiller sensuellement. Tout point du corps à son potentiel érotique. Le nombril en fait partie. Au fur et à mesure que ses coups s'intensifiaient, le démon poussait de petits grognements de satisfaction, mordillant plus sensuellement le lobe humide de ses crocs inquisiteurs.

Comment ça arrêter? alors qu'on commençait tout juste à s'amuser? Alors là tu me déçois Keith.

Et alors qu'il se lassait déjà de parler, sa deuxième main contourna le nombril du jeune homme pour aller, elle, se placer tendrement autour de la virilité éveillée du jeune homme, entamant une agitation régulière au rythme de ses coups de hanches, laissant son gland excité se frotter contre son pouce, titillant le frein avec insistance, le doigt humide par l'excédent de semence du jeune homme... Mephisto émit un petit rire et repassa sa langue dans le cou du jeune homme tout en calant son ventre contre le bas du dos de celui-ci. Il était si frêle et si appétissant...

-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-


Respectez moi, ou commencez à écrire votre testament... *sourire pervers*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyclics.forumactif.org
Ethan Kenz
Capitaine des TM Heaven
Capitaine des TM Heaven
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 29/05/2010
Age : 31
Localisation : En train de bosser, et oui, il en faut.

MessageSujet: Re: Au détour d'un verre... [Libre] (-18)   Lun 13 Déc - 19:45

Ethan se mordait la lèvre. Un objet. Un objet de plaisir, voilà ce qu’il était devenu. Totalement incapable de résister, incapable de penser, incapable de lui dire d’arrêter, incapable lui-même de vouloir s’arrêter. Il le voulait. Qu’est ce qu’il le voulait à présent. Lui qui n’était pas consentant, lui qui voulait plus que tout que cesser son traitement, voilà que à présent il nageait dans un océan de félicité qui ne cessait de le brûler et le détruire de fond en comble à chaque coup de buttoir qu’il donnait en lui. Il ne s’était jamais intéressé à la chose. Pour lui, le sexe avait été l’égal de la liberté qu’il apercevait à travers la fenêtre de sa chambre : quelque chose qu’on peut observer et comprendre sans pouvoir jamais connaître pour autant. Sans vouloir connaître non plus. A quoi bon se fatiguer pour quelques minutes de plaisir alors qu’il a des démons à combattre, une boutique à faire tourner, des études à terminer, des hommes de main à recruter ? A quoi bon, n’est ce pas ? Alors pourquoi à présent il gémissait, se cambrait sous les assauts de plaisir que le démon lui offrait sur le plateau brûlant de son corps ? Pourquoi il ne parvenait pas à faire autre chose que demander intérieurement qu’il continue, que gémir, frémir et attendre le prochain coup ? Pourquoi fallait-il que sa première fois soit avec un homme et un démon ? Et pourquoi fallait il qu’il aime autant ce traitement ?

Et puis un coup, le coup de trop sans doute. Il tressaillit, lâcha une plainte aigüe. Et maintenant, c’était quoi, hein ?

- Mé….phi ! Arrêt, je vais…

Bon, apparemment, son corps pitait un peu mieux que son cerveau la suite logique des choses. La suite logique des évènements. Il rejeta la tête en arrière, gémit un petit peu plus fort, et puis il finit par lâcher prise, se libérant par spasmes fébriles. Il va falloir nettoyer le bureau. Je dis ca, je dis rien, hein… Parce que là…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eden-gakuen.forumactif.com
Mephisto
Démon Supérieur
Démon Supérieur
avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 42
Localisation : Surtout là où il fait sombre...

MessageSujet: Re: Au détour d'un verre... [Libre] (-18)   Sam 23 Avr - 14:29

Il était facile pour le démon de commander l'instant même de sa jouissance. Après tout, il est un démon. Et en tant que représentant suprême de la luxure sur terreil se devait de torturer ses proies jusqu'a la jouissance en profitant de leur désir, en lèchant doucement leurs plaies qui faisaient plus de bien que de mal. et là le cri déchirant du petit humain indiquait que sa jouissance était arrivée. C'est ainsi que dans un coup violent et passionné, Mephisto poussa un grand râle bestial et se déversa en lui , de toute sa contenance démoniaque, mordant son oreille avec douceur. Il donna un ultime coup de reins en plein dans sa prostate, le retenant dans ses bras avant de se retirer de son corps frêle, le déposant doucement sur la grande table... Le petit s'était évanoui sous la pression intense, du dernier coup sur le point le plus sensible de son anatomie.

Tu n'auras pas tout perdu, ce soir, mon petit.

Il alluma l'imprimante, sur le bureau, et imprima un bon de commande pour les délices d'Eden. Il remplit les quelques cases qui représentaient les commandes dont il avait besoin, puis posa la feuille doucement au creux du dos humide du jeune homme. Il se rhabilla doucement et passa sa langue sur le cou de sa victime.

Ce n'est pas la dernière... Il y en aura bien d'autres... Keith... Enfin, je veux dire... Ethan Kenz.

Il couvrit le jeune homme d'un drap de soie et repartit, cette fois chez lui. La boîte venait de fermer, et plus personne n'était ici. Le petit dragon d'Ethan venait de se poser sur le dos de se dernier, enfin réveillé. La nuit avait été longue... Mais il y en aurait d'autres.

-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-


Respectez moi, ou commencez à écrire votre testament... *sourire pervers*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyclics.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au détour d'un verre... [Libre] (-18)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au détour d'un verre... [Libre] (-18)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Un petit tour à la volière [libre]
» Au détour d'un labyrinthe (libre)
» Au détour d'un verre
» Bon, bah à mon tour... [RP LIBRE + QUETE]
» Un tour de Manège [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cyclics :: 2154 :: La City :: Economic Centre :: Discothèque: Devil Dance-
Sauter vers: