Cyclics

Dans une ville du 22ème siècle, les Time masters se joignent aux Anges et aux Démons. Ensemble, ils voyagent dans le passé pour changer leur destin.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La chaleur d'une journée qui s'achève [PV Lilith]

Aller en bas 
AuteurMessage
Laïhanar
Lignée Démone
Lignée Démone
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 07/06/2010

MessageSujet: La chaleur d'une journée qui s'achève [PV Lilith]   Mer 9 Juin - 21:31

Un éclat de rire sur ma droite…et une engueulade de l’autre. La Plazza n’était-elle pas censée être un endroit calme, reposant, où l’on pouvait passer une bonne journée ? Ben apparemment, la déesse de la poisse avait tourné son canon à emmerdements vers moi, histoire que ma journée toute entière me les brise ! Ah mais non…après je ne pourrais plus travailler…

Je regardais passer une jolie jeune femme bien roulé, qui m’adressa même un sourire avant de se jeter au coup de son petit copain…je lâchais un soupir, et fermais les yeux. J’étais un beau gosse solitaire, j’étais un beau gosse désespéré par un jour de beau temps ! C’était vraiment du gâchis ! Personne à qui parler, personne que je pouvais draguer…et je ne tuais que la nuit, parce que c’était mieux, ça faisait plus peur…je finis par me vautrer sur le banc, et je balayais la place du regard. Le jeu de lumière y était magnifique –je suis un grand fan des belles choses…parce que la beauté est éphémère et c’est ce qui la rend si agréable- et les gens semblait tous heureux.

Tiens, une jeune femme me regardait timidement. Je lui adressais même un sourire, qu’elle me rendit. Mais elle continua son chemin, décidément personne ne viendrais me parler…peut-être qu’il y avait écrit « pute de luxe » sur mon front, et que les gens n’aimait pas ça. Je poussais un soupir…et m’allongeais sur le banc.
Mon serpent sorti de ma manche, pour me tenir compagnie. Mon seul compagnon, le seul que j’autorisais à mes cotés…

-Les êtes humains…ce sont tous des idiots Sarh…

Le serpent posa sur moi ses yeux mordorés, et hocha sa petite tête, comme s’il comprenait ce que je disais. Ah qu’il était beau mon ami. Je glissais mon doigt sur sa tête pour la caresse, et fermais de nouveau les yeux. J’étais fatigué. Ça ne m’arrivais pas souvent, mais depuis mon « réveil » dans ce désert, je dormais comme tout le monde, j’avais faim…et j’avais mal…tant de faiblesse quand on en a pas l’habitude ça fait mal…Et c’est en pensant à tout ça que je m’endormis tout simplement. Je devais vraiment être très fatigué pour m’endormir en plein milieu des être humains comme ça, avec pour seul gardien, mon petit tas d’écailles venimeux. Bah de toute façon, les hommes étaient trop bête pour s’approcher de moi…et les gens endormis sur des bancs les exaspéraient…j’étais tranquille.

Je ne sais combien de temps passa, mais je finis par me réveiller. Pour deux raisons, la première étant que je sentais une présence qui ne m’était pas inconnue dans le secteur –une aura semi humaine mais avec une noirceur démoniaque, qui ne pouvait être qu’à ELLE- et deuxièmement, parce que je venais de tomber du banc en voulant me retourner. Je lâchais un gémissement, bah c’est malin, j’allais avoir un bleu maintenant.
J’ouvris les yeux, et tournais la tête pour voir si cette présence était toujours là. Elle y était, marchant sur la place, elle s’approchait lentement, ses cheveux flamboyant attirait les regards, tout comme elle les faisait fuir. Lilith.

Elle n’était rien pour moi, rien de plus qu’une hybride de sang démoniaque, ayant vécu sur cette terre plus longtemps que moi, qui en connaissais bien plus aussi…Sur le papier, je travaillais pour elle…dans son bordel cinq étoile…dans la vrai vie, comme je le dis souvent, je travaille n’importe où, pour la satisfaction de mon client du jour…

Je me rassis sur le sol, mes jambes s’échappant du tissu qui me servait de vêtements. A Rome, fait comme les Romains…on n’était pas à Rome, mais il faisait chaud, et j’avais donc revêtu un vêtement de toile léger…histoire de ne pas me balader à poil –moi ça ne m’aurais pas déranger, mais eux –cette bande d’humain puritains- ça ne leur plaisait pas…

Je rejetais ma tête en arrière, dans une position que la bienséance n’autorise pas. Les jambes écartées, appuyé sur mes bras, je savourais la légère brise qui venait de se lever comme si elle avait mon amante préférée ! Puis comme elle était assez proche pour m’entendre, je lui adressais mes salutations.

-Bonjour Lil’…toujours aussi ravissante !

Je lui adressais un sourire, et passais la pointe de ma langue sur mes lèvres. C’était mon bonjour à moi…à défaut du baiser langoureux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith
Capitaine des TM Hell
Capitaine des TM Hell
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 38
Localisation : Le bordel ou son bureau au lycée...enfin tant qu'elle va pas voir Mephysto...

MessageSujet: Re: La chaleur d'une journée qui s'achève [PV Lilith]   Sam 12 Juin - 14:20

Lilith... Oui Lilith, que fait-elle la ? Et bien bonne question... même moi je ne le sais pas *Zbang* Non, un peu de sérieux... en faite Lilith cherchais le démon qui travaillais pour elle... pourquoi ? Euhhh bonne question... juste pour savoir, elle aimait savoir ou était ses employé comme ça si elle en avait besoin ou avait une lubie, elle savait aller les chercher... ou les faire chercher, ça dépends de son humeur... Elle n’allait pas se déplacer elle-même pour tout le monde non plus, Laï était une exception à la règle... faut dire c’était le seule démon qui travaillait pour elle et qu’il était fort craquant ainsi... Il aurait surement était son favori si Mephysto n’avait pas était la... Alors comment était habillé Lilith ? D’une blouse avec un décolleté toujours très affriolant et pour une fois elle ne portait pas de jupe... Non, non elle portait un pantalon... de cuir plus précisément... ben quoi faut pas tout demander non plus, elle aime être sexy la jeune directrice... d’ailleurs en parlant de son boulot... Oui, oui, les vacances d’été son arrivée... voila pourquoi elle était la en journée... aussi non elle aurait était a son travail, a martyriser des élève... Bon maintenant, le pourquoi elle est de bonne humeur... alors qu’est-ce que mon cerveau en panne va donc me sortir *ZBANG* hum... revenons a nos mouton... En faite pour une fois personne ne savais pourquoi elle était de bonne humeur... peut-être la nuit qu’elle venait de passer avec son amant préféré ? Ou alors encore une de ses lubie... A moins que ce soit la saison qui l’est transformé en la gentille Lilith durant cette unique journée... A moins que se soit la lune... Non mais qu’est-ce que je raconte moi... *sort* Bon, Ou était Lilith la... En faite elle était magasin... Oui elle faisait du shopping aujourd’hui... Pourquoi ? Et bien elle aimait avoir une tonne de fringue sexy et qu’avait-il de mieux que d’en avoir en allant en acheter... tiens il lui fallait des nouveau draps aussi, la dernière fois a était très...ensanglanté, du coup il fallait qu’elle en rachète... Donc la voila partit dans le grand magasin, suivit d’un de ses membre chéri qui portait tout... biens sur que ce n’était pas elle qui portait voyons... Elle passa une grande partit de la journée a faire des emplettes, commençant par les magasins de lingerie fine, demandant a son subordonné comment elle était avec tel ou tel sous vêtement, celui-ci avait du mal à cacher son envie pour la dame qu’il servait... Qui sait ce jeune homme peut-être un cadeau, surtout pour supporter tout ça... ensuite elle passa dans diverse magasin de vêtement qu’elle dévalisa presque sans oublier les boutiques de maquillage... ou la, elle ne pris qu’un rouge a lèvre et le crayon noir pour ses yeux... Ensuite elle se prépara à retourner au bordel quand elle tomba sur le sex-shop. Elle s’arrêta un instant et sourit doucement avant d’y entré et de réellement dévaliser le magasin... Ben quoi ? Elle tenait un bordel, il lui fallait les accessoires qui allait avec *ZBANG* enfin bon, c ainsi en portant son nouveau Vibro dans un petit sac (*sort très très loin*) qu’elle alla a la voiture, avec le jeune homme qui tentais de garder tout les affaire en équilibre et a marcher droit... c’est qu’il ne voyait rien le pauvre... Bref, ils arrivèrent à la voiture ou Lilith l’aide tout de même a tout mettre dans la voiture... Je vous l’ai dit, elle est de bonne humeur aujourd’hui... d’ailleurs on ne pouvait pas le rater avec ses yeux de couleur or... elle rentra dans la voiture et alors que le jeune homme démarra, Lilith sortit son nouveau joujou avant de mettre les piles et de l’allumer... un sourire sadique se forma sur son visage et rangea l’objet de couleur violette avec de petite pointe dans son sac... ben oui c’était pour elle, Mephysto adorait l’espionner en train de faire joujou pour ensuite terminer la partit... qu’elle pervers celui la... Elle regarda par la fenêtre alors qu’ils contournaient le plaza et d’une voix forte et dur, elle cria un Stop qui fit sursauter le jeune hybride... Oui c’était un hybride comme elle... enfin passons... pourquoi avoir dit Stop ? Et bien elle avait aperçu quelqu’un...qui ? Et bien Laï... on aurait dit qu’il dormait, sur un banc...

« Ramène tout ça au bordel, je t’appellerait quand il faudra que tu viennes me chercher... »

A ses mots, la jeune fille sortit de la voiture, toujours avec son sac en mains et s’avança vers le jeune démon qui était tout craquant à dormir la... Il roula et tomba a terre avant de regarder autour de lui et de fixer la dame qui avançait vers lui... l’avait-il sentit au loin ? C’était possible, après tout c’était un démon... Elle continua à s’avancer vers lui sans faire attention au regard des autre... lui était habillé léger... ça n’étonnait pas Lilith, après tout il travaillait au bordel et il vendait son corps alors pourquoi mettre 36 mille vêtement comme tout le monde ? Et puis il faisait chaud aujourd’hui... d’ailleurs il s’était mis a l’aise a terre choquant quelque passant... qu’est-ce qu’il avait tous a être choquer pour si peu ? S’il savait que dans le petit sac qu’elle tenait en mains se trouvais un nouveau jouet pour grimper aux rideaux, il serait encore plus choquer... d’ailleurs l’idée de les choquer encore plus la submergea... elle allait le montrer son nouveau jouet... un nouveau sourire se forma sur son visage et quand elle arriva près de la, celui-ci dit :

-Bonjour Lil’…toujours aussi ravissante !

Il lui sourit et passa sa langue sur ses lèvres... Pour faire ça, autant qu’il l’embrasse a pleine bouche, Lilith appréciait les baisers langoureux, surtout quand elle n’avait pas encore gouter aux lèvres en question... elle s’abaissa pour se retrouver accroupie et lui rendit son sourire avant de lui répondre :

« Bonjour Laï... tu sais pour faire ça, embrasse moi plutôt, ça choquera encore plus de monde... »

Elle aimait emmerder son monde et deux personne qui s’embrasse langoureusement ici n’était pas souvent bien vu... surtout habillé de la sorte... Elle tenait son sac sur ses genoux et souriait toujours autant, regardant le jeune démon de haut en bas, il savait bien se mettre en valeur sans trop montrer...

« Que fais tu donc ici a dormir ? Les lits du bordel ne sont pas assez confortables ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laïhanar
Lignée Démone
Lignée Démone
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 07/06/2010

MessageSujet: Re: La chaleur d'une journée qui s'achève [PV Lilith]   Sam 12 Juin - 15:11

Ça fait mal de se réveiller en se mangeant le sol, même moi, un démon je le sentais passer ! Enfin, ma douleur fut vite chasser par la belle Lilith, qui était accessoirement ma patronne, et la grande Cheftaine des TM Hell…et aussi la chouchoute de Meph’…elle accumulait les titres la petite femme. Je la regardais rouler des hanches de sa voiture –qui ne l’attendit pas repartir- vers moi. Ma position choquait les gens, j’en avais cure…je me mettais simplement à l’aise…il ne manquait que quelqu’un sous mon pagne pour que je me sente encore mieux, mais on ne peut pas tout avoir malheureusement. Alors en échange je posais mes yeux assombris par mes lentilles de couleur sur le beau visage –et par extension, le beau corps- de ma patronne, ne cachant pas que je me rinçais l’œil en imaginant son corps nu. Je ne pensais donc qu’à ça ? Bah oui…je suis le Serpent de la tentation dans la bible, et on m’appelle parfois Lux’ diminutif de Luxure…je ne vivais que pour baiser à droite et à gauche, la belle vie, et j’avais atteint mon niveau à la sueur de mon front…et d’ailleurs en y pensant !

Elle me détaillait, alors je lui offris mon plus beau sourire, en faisant moi-même ma propre inspection. Pantalon de cuir, haut blanc aguicheur, regard doré…ah ?! Elle était de bonne humeur tant mieux. Je ne me ferais donc pas enguirlander pour dormir sur un banc en pleine rue comme un clochard sans sous aux lieux de baiser sur un lit moelleux dans le bordel de la jeune femme en face de moi. Super ! Comme quoi les miracles, ça existe, même pour les démons, et les hybrides !
Ouvrant tout grand les oreilles lorsqu’elle se mit à parler, je ne pus m’empêcher de glousser doucement.

Passant de ma position actuelle –jambe écartée, en appuis sur mes bras- je me mis à quatre pattes, et me déplaçais vers elle, qui s’était accroupis face à moi. Passant mes bras autour de son cou, je commençais par lui lécher les lèvres, avant de l’embrasser langoureusement, comme elle me l’avait demandé. Lilith était une cliente potentielle, même si elle était ma patronne. Qui sait, peut-être qu’un jour elle viendrait me voir lorsqu’elle était en manque et que Meph’ n’était pas disponible pour satisfaire ses phantasmes profonds.

-Il suffit de demander Lil’ susurrais-je contre ses lèvres.

Mon regard plongé dans le sien, ne cachait pas ni mon état de manque qui venait de grimper en flèche –en fait j’étais toujours en manque, c’est bien pour ça que j’étais une pute de Luxe dans un bordel de Luxe- et les étoiles dans mes yeux ne faisait rien pour le démentir. Mes gestes et mon attitude non plus. A présent les gens nous lançaient un regard profondément dégouté, voulant dire « nom de Dieu ! Il y a des bordel pour ça » et je leur adressais des sourires semblant dire » pourquoi rester enfermés entre quatre murs par une si belle journée ». J’aurais offrir mon corps à n’importe qui ici même, ça ne me dérangeais pas…les humains était pour la plupart des puritains, les démons semblait m’éviter comme les pestes, et le reste de mes connaissances était trop jeune pour baiser en public sans rougir comme une tomate trop mur. Dommage…

Je fourrais ma tête dans son cou, reniflant l’odeur de peau, que je capturais d’un coup de langue, avant de frotter le bout de mon nez sur son oreille.

-Mais tu sais…choquer n’est pas mon but…je suis là pour draguer…

Toujours…toujours à la recherche d’une proie à ramener dans mes draps, toujours à la recherche d’un corps que je pourrais faire suer entre mes bras…J’aimais tout aussi bien me prendre dans les mailles de mon propre filet, au plus grand plaisir de celui qui avait su inverser la tendance ! C’est en partir pour ça que je trainais souvent par ici ou dans las boite de Meph’. La boite de Nuit était un piège pour les jeunes et un puits à bon coup sans fin pour moi !

Je me décollais d’elle, me rasseyant sur le sol pour mieux voir ses lèvres succulentes. Tiens elles bougeaient, donc elle parlait. Je fis une drôle de tête, avant de dire.

-Tu sais bien que j’aime prendre l’air…jouer les beau gosses endormis sur un banc n’est qu’une façon de piéger mes futur clients…

Le tout d’une voix sensuellement envoutante. J’avais pas mal de choses pour moi. La beauté, l’envoutement…

-Et toi que fais-tu dans le coin ? Demandais-je en replaçant une mèche de cheveux derrière mon oreille droite.

De loin, je devais ressembler à une jeune femme éplorée, assise sur le sol…peut-être bien que Lilith était en train de me plaquer, et trop sentimentale pour rester debout je m’étais effondrer…histoire de la faire culpabiliser. Je regardais mes mains, avant de relever la tête vers elle, et de glisser mes doigts sur son pantalons de cuir noir. Un effleurement tout simple sans arrière pensées, tandis que les passant voyait ça comme des gestes obscène en public…

-Au fait…puis je t’ai sous la main…j’aurais quelque chose à te demander Lil’…

Le tout avec un sourire…toujours sourire ! C’était la clé d’un plan drague réussi. Et des yeux de cocker aussi, pour faire craquer les cœurs sensibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith
Capitaine des TM Hell
Capitaine des TM Hell
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 38
Localisation : Le bordel ou son bureau au lycée...enfin tant qu'elle va pas voir Mephysto...

MessageSujet: Re: La chaleur d'une journée qui s'achève [PV Lilith]   Jeu 17 Juin - 14:37

Lilith sourit de plus belle en le voyant changer de position tout en s’approchant, s’agrippant à son coup avant de caresser les lèvres de la semi-démone avec sa langue et l’embrasser langoureusement... Elle ne l’avait encore jamais gouté... Pour la simple raison que Mephysto semblait en chaleur ses dernier temps et que c’était elle qui choisissait constamment... comment ne pas lui en vouloir, avec elle il pouvait faire ce qu’il voulait, même la tuer... enfin elle n’en serait pas morte vu son immortalité et aurai même pu en être excité... Mais aujourd’hui, le démon n’était pas la, il était surement partit chasser ou en train de s’envoyer de simple catin par amusement... a moins qu’il attendait Lilith a son bordel...

-Il suffit de demander Lil’

Lilith rigola doucement sous ses mots.... mais elle ne devait pas demander, il devait le faire c’était mieux, beaucoup mieux... Bien qu’elle avait les yeux or et qu’elle était de bonne humeur, Lilith restais Lilith, la cheftaine des Tm Hell et propriétaire du seul bordel de la ville, la reine de la luxure et la plus ignoble fille qui puisse exister... la seule chose qui changeait quand elle était de bonne humeur c’est qu’elle était moins impitoyable, moins sadique et généralement plus joyeuse et plus fofolle qu’a son habitude, Voila pourquoi elle avait dévalisé le sex shop avec un grand sourire... oui elle disait aux filles d’aller elle-même s’acheter leur accessoire et elle ne faisait jamais de cadeau pourtant la, elle avait pris quelque chose pour tout le monde, même pour Laï... Elle était même à deux doigts de les faire emballer dans du papier cadeau... Brefs Lilith faisait peur a ce moments la... Laï Posa sa tête contre le cou de la demoiselle qui frissonna en sentant son souffle et sa langue parcourir sa peau naturellement doré, d’ailleurs il semblait être chaud la tout de suite, tout ses geste, son regard, sa voix tout disait qu’il avait des envie pas très catholique ce qui fit agrandir le sourire de la jeune femme. Ce qui fit le plus rire Lilith fut les regards qui se posaient sur euh... Oui un bordel mais... c’était a elle ce bordel et elle faisait ce qu’elle voulait ou elle voulait et si elle avait envie de se faire sauter la sur la place devant tout le monde et bien ainsi soit-il, Lilith n’avait aucune pudeur et elle s’en contrefichait d’être vu par d’autre pendant ses ébat... Elle arrivait même à être pire que Mephysto sur ce coup la...

-Mais tu sais…choquer n’est pas mon but…je suis là pour draguer…

Pour Lilith, plus elle pouvait choquer mieux c’était... Plus elle faisait souffrir mieux c’était et plus elle traumatisait et tuait plus elle était heureuse... Oui, folle, sadique, psychopathe a ses heure aussi, bref un vrai tueur en série qui ne se fait jamais attraper et au pire même si elle se fait attraper, elle tuera tout le monde, elle ne mourait jamais mais eu oui... Elle n’avais qu’a fait la faucheuse et tout irait bien pour elle et puis, Mephysto ne l’a laisserai pas prisonnière, elle était sa chouchoute donc celle qu’il ne laissera jamais tomber et le jour ou il le faisait, Lilith s’était juré de le tuer de ses propres mains, elle l’avait fait pour son père, elle pouvais le faire avec Mephysto bien qu’il lui manquerai un peu, la force de leur ébat, le liens qui les unis est unique en son genre et personne ne pouvais briser ça... sauf Lilith ou lui... et encore...

« Mais tu sais, moi c’est choquer que je cherche, c leur faire peur, les humilier, les blesser et même les tuer.... ce ne sont que de vulgaire bestiole avec lequel je joue, que je torture... »

Pour elle, Les humains étaient que des bêtes, des animaux qu’on pouvait tuer, torturé, humilié, assommé, violé et encore plein d’autre chose... D’ailleurs et si elle violait quelqu’un ? Elle ne l’avait plus fait depuis un long moment... mais qui ? Un homme ou une femme ? Elle s’avait avec quoi elle violerait la jeune femme, Quel plaisir d’être si méchante... Pour l’homme, il suffisait de prendre un ado, un qui ne voulais surtout pas avec une étrangère et hop, on l’attrape dans un coin et on le sodomise un bon coup pour le trauma... Alors il aimait prendre l’air ? Pas mauvaise idée s’il lui ramenait de nouveau client au bordel, ça sera plus d’amusement pour tout le monde... sa voix était envoutante et douce, qu’elle délice de l’entendre parler n’empêche...

-Et toi que fais-tu dans le coin ?

Lilith sourit de plus belle en pensant à ce qu’elle faisait ? Et bien juste des emplettes, de quoi s’amuser un peu aussi et une ENORME gamme de vêtement tous plus sexy les un des autre sans compter les sous vêtement et les joujoux pour le bordel, d’ailleurs elle avait encore celui qu’elle s’était acheter, dans son sac... Alors que les mains de Laï se posèrent doucement sur son pantalon de cuir, Lilith fouillait son petit sac et Sortir son nouveau Vibro 3000 avec vibration extrême de couleur Mauve avec de douce pointe pour donner plus de plaisir *ZBANG* et Avec un nouveau sourire elle dit :

« J’ai était faire du shopping ! D’ailleurs j’ai pris quelque chose pour toi... »

Elle disait ça avec des yeux emplis d’étoile et une voix enjouer comme une petite fille a qui on avait offert un cheval... Bref elle semblait très contente contrairement au passant qui furent doublement choqué en voyant l’objet dans ses mains... elle les regarda et l’alluma pour les choquer encore plus tout en disant :

« T’as vu il y a même des lumières... »

Elle savait qu’il s’en ficherait de ses lumières mais ça choquait tellement de gens qu’elle ne pu s’empêcher de le montrer... Décidément elle ne changerait jamais l’hybride...

-Au fait…puis je t’ai sous la main…j’aurais quelque chose à te demander Lil’…

Il souriait encore... Bah ce sourire lui allait tellement bien et puis Lilith était de très bonne humeur alors tout passait a merveille... enfin il y avait des limite tout de même... Elle était de bonne humeur mais pas gentille pour autant... Elle rangea son nouveau jouet en prenant la peine de l’éteindre avant... fallait pas le décharger avant de l’avoir essayez au moins une fois non plus hein ?

« Qui a-t-il ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La chaleur d'une journée qui s'achève [PV Lilith]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La chaleur d'une journée qui s'achève [PV Lilith]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» vendredi 7 août 2009 SALAIRE MINIMUM, CHALEUR MAXIMUM
» Une journée en Afrique
» Une journée à Soissons
» La journée internationale de l'alphabétisation sera célébrée ce 8 septembre en H
» Chaleur estivale | Pv Nuage de Lune | - The End -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cyclics :: 2154 :: La City :: Plaza-
Sauter vers: