Cyclics

Dans une ville du 22ème siècle, les Time masters se joignent aux Anges et aux Démons. Ensemble, ils voyagent dans le passé pour changer leur destin.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Innocence et pureté [PV Mephi]

Aller en bas 
AuteurMessage
Zakuro
Ange Suprême
Ange Suprême
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 25/05/2010
Localisation : In The Light

MessageSujet: Innocence et pureté [PV Mephi]   Lun 31 Mai - 22:26

Une journée de plus venait de se terminer, c'était déjà le soir, le soleil n'était pas encore couché, on pouvait apercevoir ces rayons orangés aux reflets doré à travers les grandes baies vitrées qui donnaient sur une sorte de terrasse. C'était l'endroit idéal pour se détendre, l'air n'était ni trop chaud, ni trop froid, ni trop humide, ni trop sec, il était juste...parfait. On voyait bien que ce royaume était géré par des Anges, l'atmosphère qui s'y dégageait était chaleureuse, apaisante. Au travers des vitres, on avait l'impression de se retrouver au sommet d'une montagne, qui surplomberait une mer brillante et ensoleillée.
C'était de loin la plus belle pièce du "Zaku-Sama Pleasures", et celle-ci, était généralement occupée par Zakuro elle même, avec parfois quelques petites Anges qui travailles ici, pour lui tenir compagnie et passer d'agréables moments.
Ce soir là, seul Zakuro occupait le grand bassin au centre de la pièce baignée de lumière, elle était assise dans l'eau, qui reflétait les rayons du soleil commençant à se cacher petit à petit.
On pouvait voir la chaleur de l'eau rien qu'en regardant la vapeur qui s'évaporait tout autour de l'Ange. La jeune fille était contre un rebord du bassin, face aux baies vitrées, la tête en arrière, elle semblait plonger dans un éternel sommeil dont personne ne pourrait la réveiller. Rien que la vue de cette douce personne se relaxant dans cette lumière dorée pouvait apaiser une bête enragée.
Elle était complètement nue, sa peau si blanche brillait dans l'eau cristalline, reflétant dans chaque gouttelette d'eau qui coulait sur son corps, une douce lumière or..., c'était l'aura d'un ange..., son aura... Sa longue chevelure était bercée dans l'eau, et montrait à quel point elle était entretenue.
La jeune fille ouvrit doucement les yeux, qui laissèrent apparaître une couleur rouge, comme le rubis, et un regard si profond... Elle semblait sortir d'un long et doux rêve qui venait de se terminer. Elle avait l'air apaisé.

Zakuro se leva, l'eau ruisselante sur son corps, et secoua ces cheveux envoyant des gouttes d'eau cristallines tout autour d'elle, on avait l'impression qu'elle était entourée de diamants.
La jeune fille se dirigea ensuite vers l'entrée de la pièce, c'était une grande ouverture. Un rideau fin et presque transparent était attaché d'une part et d'autre de l'ouverture, il ne retombait pas sur le sol, mais s'arrêtait environ 50cm avant. Cette entrée donnait sur l'étage, Zakuro avançait, nue, et descendit les escalier pour atteindre le rez de chaussé, à seulement quelques mètres de l'accueil.
Le hall était grand, comme majestueux, et très lumineux. Il y avait de grandes fenêtres qui permettaient à la lumière de pénétrer la pièce, et la rendant ainsi éblouissante. L'accueil était tenu par une Ange, très mignonne selon Zakuro, qui attendait patiemment ici pendant de long moment. Elle avait une très belle chevelure, d'un blond assez clair. Elle avait un très joli visage. La propriétaire des lieux avança discrètement, mais l'ange la remarqua, elle avait sentit cette présence chaleureuse qui s'approchait d'elle.

Zakuro-sama, vous devriez vous couvrir...

L'ange avait l'air gênée, elle tendit le peignoir préféré de sa patronne, qu'elle avait préalablement préparé. Zakuro l'attrapa, et le mit sur son dos, pour ensuite rabattre les coté du peignoir devant elle. Elle attacha légèrement les deux extrémités, juste assez pour pouvoir encore apercevoir la douce et généreuse poitrine qui s'offrait au regard de la jeune femme. Elle passa ses mains dans ces cheveux, pour les relâcher librement sur son dos et ses épaules. Elle avait l'air d'une reine, un sourire aux lèvres, et des yeux à faire tomber quiconque croisait ce regard.

Eluniel...

Sur ce mot, la jeune femme rougit, elle était embarrassée, elles l'étaient toutes lorsque Zakuro jouait de son charme. Quand c'était le cas, aucune Ange ne pouvait lui résister, elles qui l'adoraient toutes. Celle-ci s'avança délicatement de sa douce employée et ne se tenait plus qu'a quelque centimètres d'elle, et lui chuchota quelques mots à l'oreille, un sourire qui ne cachait point son attirance pour la jeune femme.

Pourquoi rougis-tu...

Zakuro rapprochait doucement son visage de celui de la jeune femme, quand soudain, un bruit se fit retentir, et la porte s'ouvrit, ce qui stoppa net les actes de l'Ange. Elle recula son visage de celui de son employée, l'air déçue, et tourna la tête en direction de la porte.


Grand frère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mephisto
Démon Supérieur
Démon Supérieur
avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 42
Localisation : Surtout là où il fait sombre...

MessageSujet: Re: Innocence et pureté [PV Mephi]   Mar 1 Juin - 19:22

Et vous n'oublierez pas que le contrôle qui était prévu pour jeudi est décalé pour la semaine suivante. Bonne fin d'après midi à tous.

La sonnerie retentit, annonçant la tant attendue fin des cours, et dans une agitation sonore de cahiers rangés, de sacs fermés précipitamment, et de chaises déplacées, la classe de seconde A sortit avec précipitation de la salle de classe. Mephisto donna de plus amples informations sur le cours à une de ses élèves, travailleuse, mais ayant quelques lacunes en compréhension, attrappa son sac en cuir, puis sortit de la classe à son tour.

Il profita des cinq minutes qui lui restaient pour aller se changer à la salle des profs, réenfilant son habituel pantalon d cuir rouge, et la veste ornée de métal qui va avec, retira sa montre pour préférer son bracelet en cuir, puis récupera son sac. Ajustant sa bandoulière, il marcha jusqu'a la sortie de son établissement, tout en cherchant déséspérément ses clefs dans son blouson de cuir, avant d'atteindre sa moto et de l'enjamber.

C'était un sublime modèle sportif, aux lignes agressives, et aérodynamiques. Il trouva finalement ses clefs, puis démarra l'engin... Le bruit du moteur était fort satisfaisant. Il passa la première, puis accélèra, tout en frottant son front pour effacer le camouflage éffémère de son tatouage, et passa sur la route centrale. La vitesse effaça la couleur insipide de ses cheveux pour laisser place à un rouge sang d'une beauté sans égale. Il n'avait pas mis son casque, mais tant pis, c'était urgent, et Mephisto aimait vivre dangereusement, donc point de problème à ce niveau là. Il sortit de la route habituelle, et se mit en route pour le Leisure Point par les petites ruelles, slalomant entre les imposant buildings de la City. Peut-être qu'avec un peu de chance il réussirait a écraser quelqu'un, c'était si marrant les cris que les humains poussaient avant de crever... Il tourna encore la poignée de la bombe mécanique qu'il chevauchait, puis se courba légèrement, afin de prendre le maximum de poussée aérienne qu'il pouvait, puis s'engagea dans la rue principale du Leisure Point, donnant sur le lac artificiel. Il fouilla dans sa poche, et en sortit sa cyclic brisée... C'était vraiment pas resistant... Il avait du en faire une bonne quinzaine depuis qu'il utilisait sa machine, c'est à dire quasiment une tous les cinq ans... Celles des Anges étaient forgées dans un alliage spécial, et il ne fallait quasiment pas les changer... C'est en partie pour ça qu'il allait au spa de sa soeur, ouvert en toute circonstance, de plus, il était sûr de la trouver ici...

Il prit un virage serré en dérapage, puis monta la petite côte qui menait au complexe aquatico-massagifère de l'Ange suprême, puis se gara devant l'entrée du batiment. Il s'était habitué très vite à l'architecture moderne, mais la bâtisse blanche lui rappelait étrangement le palais qui l'avait vu grandir... Il se redressa, puis descendit précautionneusement de sa bécane rouge sang, puis ouvrit une petite boîte, où il glissa ses lentilles de contact colorées... Il avait enfin retrouvé son apparence agressive et intimidante, et se sentait au top de sa forme... Il avança de quelques pas vers l'enseigne "Zaku-Sama Pleasures", puis poussa la porte de verre sans ménagement. L'ange derrière le guichet sursauta, tandisque la soeur du démon se retourna vivement.

Grand frère...

Etait-ce un ton de reproche d'être passé à l'improviste au salon des bains royaux? Ca en avait tout l'air, la jeune femme se tenait debout, son peignoir était décolleté comme jamais, et elle était au guichet. On vous laisse imaginer la suite.

Bonsoir, Zakuro.

Les yeux tristes de la petite jeune femme s'étaient posés dans le regard de pierre du démon. La jeune femme derrière le guichet était comme à son habitude, pétrifiée face au démon superieur, puis baissa les yeux, se rasseyant et revenant à ses occupations de comptabilité, devant le moniteur de son ordinateur tactile.

J'aurais besoin de te parler... Tu aurais un peu de temps à me consacrer?

Il n'avait pas besoin d'attendre la réponse bien sûr. Sa soeur le lui accorderait, et en même temps, il pourrait profiter d'un petit tour au sauna, histoire de décompresser de sa journée d'efforts inguistiques acharnés. Le spa, il ne s'y habituerait jamais. Avec plus de 1200 clients à la semaine, la grande bâtisse devait bien rapporter son beurre à la propriétaire, en face de lui. Remarque, sa discothèque ne tournait pas mal non plus, et côté financier, il n'avait pas a se plaindre... Il se tourna de nouveau vers la secrétaire de Zakuro... Elle tremblait. Il ne fallait pas en faire tant! Elle devrait savoir, après tant d'années qu'il ne ferait jamais de mal à un ange en compagnie de sa soeur!

Eluniel... Nous devons parler, ta maîtresse et moi... Veux tu bien te retirer, s'il te plaît?

Comme à son habitude, elle attendrait la réponse de Zakuro,histoire de savoir exactement si elle devait partir en laissant la comptabilité, ou non. Mephisto accompagna sa soeur jusqu'à la table centrale, puis s'assit sur le siège qui s'offrait à lui. Comme tout ce qui faisait partie de l'établissement, ce siège était d'un confortable inégalé, chaud et douillet, on avait envie d'y rester tout l'après midi, s'il le fallait. Mais il voulait aller dans le sauna, il s'y sentait encore mieux, et être servi par des anges qui le craignaient comme la peste était si jouissif...

J'ai besoin de te parler de nos lignées, nee-chan...

Evidemment, il ne stipulerait pas tout de suite le sujet fâcheux, pour faire durer un peu le suspens, et surtout parce que ça l'énervait au plus haut point...

Mais d'abord, je voudrais te demander un service.

Il deversa le contenu de sa poche sur la table, c'est à dire sa cyclic en morceaux, démoli par un coup de katana lors de son dernier combat d'entraînement contre Zephy, un de ses agréables sous fifres démons. Il reposa son dos dans la chaise, d'une manière désinvolte et décontractée, cachant son mécontentement... Il ne lui arrivait que des malheurs en ce moment, c'était incroyable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyclics.forumactif.org
Zakuro
Ange Suprême
Ange Suprême
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 25/05/2010
Localisation : In The Light

MessageSujet: Re: Innocence et pureté [PV Mephi]   Mar 1 Juin - 23:37

La porte s'était ouverte sur une silhouette reconnaissable, le jeune homme était grand, vêtu de rouge, une longue veste lui donnant du style, et une belle chevelure rouge qui brillait sous les rayons du soleil. Décidément, l'entretient de leur cheveux, cette beauté..., c'était de famille. Surement le Shampoing "L'Oréal, douceur intense et brillance, régénère les cheveux jusqu'à la racine, leur donnant vitalité maximale" qui en était la cause, quoique, les Anges sont réputée pour entretenir leur cheveux, surtout Zakuro, qui tient à sa suprême chevelure plus qu'à ces canapés d'intérieur hors de prix et édition limitée. Il fallait croire que les Démons aussi entretenaient leur crinière, eux qui pouvaient se montrer si barbares et bestiaux en face d'une proie potentielle et même dans leur comportement habituel.

On pouvait voir sur le regard du jeune homme, qu'il avait compris qu'il venait d'interrompre quelque chose.

Bonsoir, Zakuro

La jeune fille avait plongé son regard dans celui de son frère, il était glacial. Elle ne cachait pas son mécontentement et sa déception, enfin, son frère pouvait lire tout cela dans ses yeux, qu'il avait vu si souvent. L'Ange soupira, et resserra légèrement son peignoir, histoire de cacher son décolleté plongeant qu'elle avait l'intention d'offrir à son employée.
Mephisto fit quelques pas, et pénétra dans le hall. Sa présence en imposait, la jeune femme qui se chargeait de l'accueil était, comme à son habitude lorsque le Démon supérieur était là, totalement pétrifiée. Elle se rassit, et tenta de détourné le regard de celui du Démon en s'occupant des comptabilités journalières... Le jeune homme se retourna à nouveau vers sa jeune sœur.

J'aurais besoin de te parler... Tu aurais un peu de temps à me consacrer?

Le Démon savait bien que sa soeur était toujours présente lorsque celui ci la demandait, et en général, il ne devait pas chercher bien loin ou attendre trop longtemps.

Tu tombe toujours à pic... comme à ton habitude...

L'Ange ne refusait jamais une conversation avec son frère, c'était son rôle, en tant qu'Ange suprême, et surtout en tant que soeur. Bien qu'il soit un Démon, ils s'entendaient très bien, ils étaient de la même famille après tout.
La jeune femme assise, ne semblait cependant pas très rassurée, qui le serait, surtout simple descendante du Dynaste de Fer, face au descendant du Dynaste de Platine.
Mephisto la regarda, avec ces yeux rouges si effrayants, la pauvre jeune femme tremblait. C'était pourtant les mêmes yeux que ceux de sa patronne, le même rouge, et la même puissance qui s'en dégageait. Cependant, le regard de Zakuro ne l'effrayait pas, au contraire, elle se sentait rassurée, protégée, sous le doux regard de l'Ange qu'elle admirait tant.

Eluniel... Nous devons parler, ta maîtresse et moi... Veux tu bien te retirer, s'il te plaît?

La jeune femme se tourna vers sa maîtresse, celle-ci avait l'air si solennelle, mais c'était sans doute normal, son frère avait l'habitude de venir à sa rencontre dans ce bâtiment luxueux. Ce n'était pas pour autant que la petite Ange était rassurée, elle était toujours inquiète pour sa maîtresse, bien qu'il ne lui soit jamais rien arrivé de fâcheux, et que son frère n'est jamais porté la main sur elle ou sur une Ange en sa présence.

C'est bon, Eluniel... Tu peux y aller, ne t'inquiète pas pour le reste...

Ces mots étaient toujours rassurant, surtout venant de la bouche de Zakuro, ils sonnaient aux oreilles de la jeune femme, comme une douce mélodie. Et ce sourire, elle avait toujours ce sourire lorsqu'elle s'adressait à son employée. Malgré son air de jeune fille fragile, elle savait se montrer ferme envers les Démons, et surtout protectrice envers les Anges, encore plus en présence de membres de la lignée Démone, ou de la Team Hell.
La jeune femme se leva, et se dirigea vers une autre pièce du spa, laissant les deux dirigeant seul.

Ils se dirigèrent vers une grande pièce qui se situait derrière le hall, Mephisto connaissait bien le chemin. Il s'assit sur un siège, qui ressemblait plus à un fauteuil pour être honnête. Comme à son habitude, il se mit à l'aise, et se sentait comme un roi sur ce siège si douillet.

J'ai besoin de te parler de nos lignées, nee-chan...

Il avait l'air sérieux, mais ne semblait pas vouloir parler de cela tout de suite. Zakuro s'était adosser contre la table centrale, à quelque mètres de lui, et l'écoutait attentivement. Que voulait-il savoir, de la lignée des Anges...

Mais d'abord, je voudrais te demander un service.

Il sortit alors de sa poche ce qui ressemblait à des pièces détachées servant à monter divers appareils, et les déposa sur la table. Zakuro s'approcha alors de son frère, et se pencha légèrement sur les restes mécanique.
Évidemment, elle avait reconnue la Cyclic du Démon, elle avait l'air de l'avoir déjà vue, mais peut être en moins piteux état.

C'est...ta Cyclic, qu'as tu donc fais cette fois-ci pour qu'elle soit dans un état pareil...?

Le Démon se recala dans sa chaise, comme si de rien n'était, comme si il cachait quelque chose.
La jeune fille soupira, et rassembla les divers pièces détachée, en observant quelques unes plus en détails. Elle en prit une dans la main, qu'elle porta vers son visage pour constater l'étendue des dégâts...

Je suppose que cette fois ci, je ne peux pas te laisser la réparer toi même..., ou je risque de les avoir à nouveau sous le nez dans quelques mois.
Bien, suis moi.


Les deux personnes se dirigèrent hors de la pièce, Zakuro avait emporté avec elle, les restes de la Cyclic de son frère, et les déposa dans une sorte de boite en verre, qui se trouvait sur une petite table dans le hall d'entrée. A cette heure-ci, le Spa était fermé, personne ne risquait d'entré et de découvrir les étranges engrenages.

Si cela ne te dérange pas, je vais laisser une de mes employées se charger de sa réparation, j'aurais pu le faire personnellement, mais il me semble que tu n'es pas venu jusqu'ici juste pour que je renforce la résistance de ta Cyclic.
Allons dans ton sauna préféré, tu seras surement plus détendue pour me parler.


Zakuro avança donc vers l'aile gauche du Spa, où se trouvait les pièces chauffée à une température qui plaisait à tous les Démons, et aux autres aussi d'ailleurs. Mephisto la suivait, et ils arrivèrent dans des sortes de vestiaires. Hommes d'un coté, Femme de l'autre. Chacun alla donc de son coté afin de se mettre en tenue approprié.
Le jeune Démon fut le premier à entrer dans le sauna, naturellement, on sait tout que les filles mettent beaucoup plus de temps pour se changer que les hommes. Une fois en tenue, elle avança près de l'entrée du sauna, et poussa la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mephisto
Démon Supérieur
Démon Supérieur
avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 42
Localisation : Surtout là où il fait sombre...

MessageSujet: Re: Innocence et pureté [PV Mephi]   Mer 2 Juin - 15:39

Zakuro avait déposé la petite machine a remonter le temps dans une petite boîte, certainement destinée aux anges qui s'occupaient généralement de ce genre de petits soucis de maintenance du matériel, et Mephisto la regarda avec un petit sourire satisfait. Malgré que leurs lignées étaient diamètralement opposées, ça ne les gênait pas plus que ça de se serrer les coudes, et de se rendre ce genre de petits services de temps en temps... Il jeta un coup d'oeil à sa soeur, avant de passer le doigt dans ses cheveux, afin de remettre une de ses boucles en place. Il était litteralement fascinés par ses cheveux, et bien que leur couleur laissait a désirer, leur toucher ainsi que les reflets qu'ils dégageaient étaient d'une beauté ahurissante. Il se reconcentra sur son objectif principal. Causer à propos de son petit souci de cette semaine, au niveau de la lignée angelique, qui lui causait un énervement relativement élevé.

Je te remercie pour la Cyclic. Je te suis.

Il parcourut l'aile gauche du spa, avant d'entrer dans le vestiaire masculin, et de déposer sa sacoche. Il sentait déjà la bonne odeur de bois qui se dégageait du sauna, a quelques mètres du vestiaire. La petite servante, à la porte lui tendit une serviette, et il ne fit aucune preuve de pudeur, lui tendant tout d'habord sa veste en cuir rouge, puis son débardeur noir, avant d'exhiber son torse atirant, tatoué de toutes parts des mêmes symboles mystiques que sur son front, de la même couleur rouge vif... Il retira ses bottes, puis lui tendit, et pendant qu'elle rangeait ses affaires, il déboutonnait son pantalon avec lenteur, et des gestes provocateurs, tout en la regardant droit dans les yeux. Il fit glisser l'habit de cuir le long de ses jambes, avant de lui tendre, et tout en la regardant accrocher son bas, il retirait la dernière pièce d'étoffe qui serrait encore sa taille. Il lui tendit aussi, elle était rouge comme une pivoine, rangea avec vitesse l'habit de lycra dans l'armoire, avant de la fermer précipitamment a clef, et de se retourner vers l'homme nu devant elle...

Be...Besoin d'autre chose, monsieur Farenheit?

Non merci, ce n'est pas la peine, mademoiselle.

Il lui adressa un sourire charmeur, puis enroula la serviette blanche autour de sa taille tandisqu'elle rougissait de plus en plus... Ca marchait vraiment à ous les coups, cette tactique d'approche... Elles tombaient toutes raides avant même qu'il les touche une seule fois. Il se dirigea alors vers le sauna, en prenant bien soin de passer sa main délicatement le long de sa nuque avant de sortir, lui provoquant un petit cri de surprise. Il entra dans cette pièce restreinte, temple de la chaleur, accompagné de son paquet de cigarettes, et posa son dos sur le dossier du petit banc en bois, déjà chaud, après seulement deux minutes de préchauffe... Il s'étira et se prélassa dans son petit espace clos, laissant son corps entier respirer cette intense chaleur, étouffante pour un simple humain, mais si agréable pour les démons... Il s'allongea finalement sur le ventre, en attendant sa petite soeur, encore en train de se changer. Zakuro débarqua, vêtue de son bikini blanc, étala sa serviette sur le petit banc, un peu plus bas que celui de Mephisto, placé en hauteur, puis s'installa à son tour, couchée sur le dos. Il se décala légèrement pour pouvoir parler a la jeune ange, les yeux dans les yeux.

J'ai l'impression qu'un de tes anges me suit, Zakuro.

Il soutint de son regard de pierre celui plein d'incompréhension de sa soeur, qui venait de se redresser vivement, se retrouvant à sa hauteur...

Quelqu'un me suit jour et nuit, et m'espionne. Et je suppose que c'est un de tes anges. Pour cette fois ci, je l'ai épargné, mais si je suis encore suivi ne serait-ce qu'une seconde par cette personne, je n'hésiterai pas à la tuer.

Son regard s'était empli de colère, et il n'aimait pas vraiment se montrer impulsif en la présence de l'ange devant lui, et lui montrer ainsi ses faiblesses. Il sortit une cigarette de son paquet, puis l'alluma d'un mouvement de doigt. Il s'enivra légèrement de cette saveur fumée, puis se retourna de nouveau vers sa soeur, sur un ton de reproche.

J'espère que tu n'as pas osé me faire ça, nee-chan, car je ne suis pas sur de pardonner toutes tes bêtises, tu sais?

Quiconque s'infiltrait dans sa vie privée était puni, et il ne ferait pas exception pour sa soeur. En toute honnêteté, elle ne lui mentirait pas. Et si elle lui avouait, la punition serait moins lourde. Il reprit une bouffée sur sa cigarette, puis tourna de nouveau sa tête vers le plafond, se laissant emporter par la chaleur et le tabac, se calmant peu à peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyclics.forumactif.org
Zakuro
Ange Suprême
Ange Suprême
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 25/05/2010
Localisation : In The Light

MessageSujet: Re: Innocence et pureté [PV Mephi]   Mer 2 Juin - 21:58

Zakuro entra dans la pièce en bois, où une chaleur très plaisante se dégageait. Plaisante, oui, mais un simple humain étoufferait surement à l'intérieur. Elle était vêtue d'un bikini blanc, reflétant parfaitement les gout de l'ange en matière de sous vêtements. Et oui, Zakuro ne portait presque que des sous vêtements blanc, ou d'une couleur très claire, cela représentait la pureté après tout. Elle s'approcha d'un banc en bois, et y étala sa serviette qui,...était blanche elle aussi! Elle s'allongea dessus, et ferma les yeux. L'atmosphère était tellement agréable, on pourrait rester des heures allongé, se prélassant et laissant le temps passé, mais ceci n'était pas conseiller, à moins de vouloir ressembler à une écrevisse en sortant d'ici.

Mephisto était allongé sur un banc à coté, situé un peu plus en hauteur, il se décala légèrement, et vint trouver le regard de sa soeur. Il avait l'air très sérieux.

J'ai l'impression qu'un de tes anges me suit, Zakuro.

Sur ces mots, la jeune fille se redressa net, et se retrouvait à la hauteur de son frère. Elle n'avait pas l'air d'avoir correctement compris ce qu'il venait de lui dire, pourtant, c'était quand même le cas, elle avait parfaitement entendu.

Quelqu'un me suit jour et nuit, et m'espionne. Et je suppose que c'est un de tes anges. Pour cette fois ci, je l'ai épargné, mais si je suis encore suivi ne serait-ce qu'une seconde par cette personne, je n'hésiterai pas à la tuer.

Il avait l'air tellement sérieux, et surtout il avait ce regard, celui qu'il adoptait lorsqu'il éprouvait de la colère. C'était quelqu'un de très impulsif, et n'aimait pas le montrer en présence de sa soeur, d'habitude, il gardait son calme, mais là, c'était différent. Il faut dire que Méphisto n'aimais pas que l'on s'incruste dans sa vie privée.

Une personne te suit... et tu ne l'as toujours pas tuée, aurai-je le droit à un traitement de faveur?

L'ange était calme, malgré la vue de son frère énervé, elle n'en dit pas plus. Sur ces mots, le jeune homme sortit une cigarette du paquet où il n'en restait que quelques unes. Il fumait, c'était une habitude, à chaque fois qu'il était contrarié, ou en colère, il se détendait légèrement en s'enivrant de cette fumée nocive. C'était bien le cas, les cigarettes étaient nocives, d'ailleurs, malgré le temps qui passe, c'est toujours écrit sur le paquet, et les gens fument encore. Mais qui s'en soucie? certainement pas les démons, de toutes manières, la fumée n'avait aucun effet sur les anges et les démons, ces deux lignées immortelles.
Le jeune homme se retourna à nouveau en direction de sa petite soeur.

J'espère que tu n'as pas osé me faire ça, nee-chan, car je ne suis pas sur de pardonner toutes tes bêtises, tu sais?

Était-ce un reproche? Cela en avait tout l'air, oui. Il était persuadé qu'un ange l'espionnait, avait-il raison, avait-il tort? Zakuro restait figée, l'expression sur son visage n'avait pas changé, toujours si calme, et apaisée, malgré ce que le Démon venait de lui dire. Des bêtises? Quelles bêtises? Il jouait le rôle du grand frère à merveille, c'était tellement fascinant de le voir se comporter si différemment avec sa soeur qu'avec les autres personnes.
Zakuro savait garder son calme, elle, aussi bien que son frère, peut être mieux, qui sait... Pourtant, il lui arrivait parfois de se mettre en colère, après tout, elle avait un caractère très spéciale elle aussi. Mais là, il n'en était rien. L'ange soupira et se rallongea sous le regard de son frère qui n'attendait que sa réponse.

Désolé de te décevoir, mais aucun ange ne mourra de tes mains, pour la simple et bonne raison qu'aucun d'entre eux ne serait assez fou pour t' espionner.

Zakuro était sur d'elle, cela ne pouvait pas êtres un ange, et cela pour plusieurs raison. Le regard du démon était toujours portée sur celui de la jeune fille, il voulait savoir, savoir qui, savoir pourquoi. N'était-ce vraiment pas un ange, qui le suivait nuit et jour?

Réfléchie, la plupart d'entre eux tremble rien qu'en croisant ton regard, alors ils n'iraient certainement pas prendre le risque d'entrer en confrontation directe avec le descendant du Dynaste de Platine.
De plus, je suis au courant de tout contact que les anges ont avec les démons.


C'était bien vrai, également descendante du grand Dynaste de Platine, elle était au courant de tout ce qui concernait la lignée Angélique, et malgré son air de jeune fille, prenait son rôle d'Ange Suprême très au sérieux.
Mephisto était à nouveau sur le dos, il regardait en l'air, terminant peu à peu sa cigarette, et laissant sa colère retombée. S'était-'il vraiment calmé, ou alors ce plafond construit avec du bois si luxueux et hors de prix l'intriguait-il suffisamment pour qu'il ne dise rien? Ou peut être était ce encore les bienfaits du sauna qui agissaient sur le démon.
Zakuro était allongé, et avait tout de même l'air légèrement intrigué par le récit du jeune homme. C'est vrai cela, si ce n'était ni un ange, ni un démon, ce qui semblait évident, alors qui était cette mystérieuse personne qui suivait sans relâche le Démon Supérieur.
L'ange se redressa et s'assit, elle posa une main sur son menton et plissa légèrement les yeux lorsque quelle entendu des cris en provenance du hall du bâtiment principal. Zakuro et Mephisto le levèrent précipitamment et se hâtèrent d'aller voir ce qu'il se passait.
Sans prendre la peine de se changer, ils accoururent à la source des cris.

Que se passe t-il ici...

A peine avait-elle finit de prononcer ces mots qu'elle aperçut Eluniel courir un peu partout dans le hall, à la poursuite d'une étrange créature. Elle était rouge, et mesurait plus d'un mètre cinquante, même beaucoup plus, et elle était extrêmement rapide, ainsi qu'agité pour une quelconque raison. Zakuro reconnu la créature, c'était un Basilic, pas n'importe quel basilic, c'était celui de son frère. Il donnait du fil à retordre à la pauvre ange qui essayait par tout les moyens de l'attraper. Mephisto regardait la scène, d'un air amusé.
La porte du hall d'entrée s'ouvrit sur une autre jeune femme, qui était elle aussi employée ici.

Zakuro-sama..., dehors...

Elle avait l'air agité, Sa chevelure, d'un rose très clair c'était une femme d'une vingtaine d'année, du moins en apparence. Oui, c'était aussi un ange, en fait, toutes les employées du "Zaku-Sama Pleasure" étaient des anges, mais tous les anges ne travaillaient pas ici. La jeune femme, habituellement chargé de tout ce qui était mécanique, comme les réparations des Cyclics, ou des appareils dysfonctionnant, était paniquée.

Elyrith...?

Zakuro était complètement perdue, c'était rare que se soit autant la panique dans son spa qui était réputé pour détendre l'atmosphère. Elle se précipita dehors, et constata avec stupeur la cause de l'agitation.

L'engin mécanique avec lequel son frère était venue était en feu, les flammes gigantesque s'élevaient dans le ciel, et dégageaient une chaleur étouffante.
Mephisto sortit à son tour, il avait l'air de moins s'amuser tout à coups, que lorsque Eluniel courrait après Chaussette, son Basilic.
Cela ne fit pas non plus rire l'Ange, qui laissa transparaitre son agacement.

Elle ferma les yeux, leva son bras énergiquement, et pointa la main fermement close vers la bécane du démon. Elle rouvrit les yeux et sa main d'un coups sec, et une importante quantité d'eau en jaillit, et fut projeté vers l'engin enflammé. Les flammes ne firent pas long feu sous l'averse provenant de Zakuro.

Tour à coups, la porte de spa s'ouvrit, des bruits de pas se firent entendre

Zakuro-sama, vous ne pouvez pas sortir habillée comme ça.

Neviel avait accouru le plus rapidement possible, avec le peignoir de sa maîtresse et les habits du jeune démon. En effet, Zakuro était dehors, en bikini blanc, ce qui n'était pas très adéquat à une heure pareille de la soirée, mais ce n'était pas ça qui avait l'air de plus l'inquiéter. Elle se retourna et approcha de sa jeune employée, saisit le peignoir, et l'enfila tout en se retournant sur son frère, le regard plongé dans le sien. Son calme habituel avait disparu.

Quelqu'un te suivait, disais tu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mephisto
Démon Supérieur
Démon Supérieur
avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 42
Localisation : Surtout là où il fait sombre...

MessageSujet: Re: Innocence et pureté [PV Mephi]   Ven 4 Juin - 22:40

Elle avait sans doute raison, il devait se méprendre complètement... Chacun de ses anges perdait l'intégralité de ses moyens en sa présence... Ca ne pouvait donc pas être un de ces descendant de l'innocent dynaste de fer... C'était même impossible... Et sa soeur ne mentait jamais, elle en était absolument incapable. Il sentait la chaleur l'envahir, et le calmer définitivement, emportant sa colère à la tombe, puis, ayant fini sa cigarette, il l'écrasa sur son paquet, avant de remballer son mégot à l'interieur. Un bruit retentit soudain, dans un fracas épouvantable. Il se redressa avec stupeur, ajustant sa serviette, puis sortit de la pièce chaude avant de revenir dans la fraîcheur de l'aile est. Marchant du plus vite qu'il pût, il poussa les portes sans ménagement, avant d'apercevoir Chaussette serpenter de long en large sur le sol, tandis qu'Eluniel tentait déséspérément de l'attrapper. C'était plutôt amusant, il allait continuer à la laisser esperer attrapper le plus rapide des basilics...

Elyrith fit son apparition dans le hall, avec précipitation, les dépêchant dehors. Sa bécane cramait. Elle cramait avec beaucoup d'ardeur d'ailleurs, car la fumée noire dégagée par les plastiques de la carosserie s'engouffraient maintenant dans le hall, et les flammes qui montaient étaient immenses. Il leva la main, pour étouffer le feu en enterrant sa moto, mais il fut pris de vitesse par zakuro qui avait provoqué un jet plutôt epais d'eau claire, afin d'éteindre ce feu de joie. La fumée noire s'évanouit lentement, laissant à nu un cadavre d'engin motorisé devant lui. C'est pas bien grave, il en achèterait une autre... Il se concentra désormais sur le pyromane responsable de ça... Il ne devait pas être loin, car la moto aurait carbonisé bien plus que ça s'il l'avait allumée plus tôt. Par chance, son odorat servirait enfin à quelque chose au grand démon... Il se concentra... Une odeur d'humain, de souffre et d'essence, c'atait ce qu'il devait trouver. Pas le temps de s'habiller, il se retourna vers l'ange qui avait rangé ses vêtements l'heure passée, puis, au lieu de récupérer ses vêtements, il attrappa le trombone fixé à la poche de la jeune femme, puis le vrilla dans le tissu de sa serviette.
Il se mit à courir en direction de la fine odeur qui parvenait à ses narines, et de plus en plus vite, l'odeur se précisait... Ce n'était pas une odeur de femme, mais d'homme... Et de cuir aussi... Il serait donc en compagnie d'une sorte de criminel ? Il chopa l'homme en noir au niveau du col, puis le sureleva d'un bon mètre, avant de le retourner face à lui.

Sais-tu vraiment qui je suis?...

Il ne lui laissa pas le temps de répondre, avant de l'attrapper par le crâne, courant à une vitesse hallucinante sur le retour pour le spa. Il hurlait comme un porc. Et plus il hurlait, plus Méphisto serrait son crâne dans ses doigts musclés. Il atteignit le spa sans trop de difficultés, tenant la frêle silhouette par son extremité, d'une seule main,devant sa soeur.

C'est lui, petite soeur. Je sais qu'il n'est pas seul, un expert ne se serait pas laissé avoir comme ça. il est manipulé par quelqu'un, et je veux savoir qui.

Il allait se défouler... Défigurer, torturer, arracher, découper... Et faire souffrir ce salaud qui avait osé s'infiltrer dans sa vie privée... Il le traîna par terre, avant de le faire asseoir sur une chaise dans le hall. Il commença lentement, avec une gifle.

Qui t'a envoyé?

Il réitéra la question plusieurs fois, chaque fois accompagnée d'une gifle, de plus en plus intense. Aparemment, ça n'avait pas vraiment l'air de le perturber plus que ça... Il y alla à renforts de coups de poing, puis de coups de bottes, mais rien n'y fit. Il allait donc pouvoir se mettre à le torturer pour de vrai... Lentement, il passa son doigt le ong des lignes de son menton, et de sa mâchoire, tout en le faisant chauffer à la température du fer chauffé à blanc, brûl ant alors sa peau dans d'atroces douleurs... Toujours rien.Mephisto exerça une pression intense sur les cotés de la mâchoire, lui forçant à ouvrir la bouche, puis attrappa sa langue, avant de la percer de son ongle, saignant le muscle à blanc, avant de la fendre en deux... Toujours rien? C'était comme une intuition pour lui... Il fit tournoyer du métal venant du pied de la chaise, lui donnant alors la forme de longues aiguilles effilées... Il en saisit une, puis se mit à l'enfoncer dans l'index du jeune homme qui hurla de douleur... La pire torture du monde, exercée par le pire des démons... il insista encore, cassant la phalange pour faciliter la penetration de la pointe...

Si tu me le dis maintenant, j'arrêterai de te torturer... Alors, qui est ton chef?...

Il réfléchit un instant, toujours tiraillé par les multiples douleurs le traversant, puis se décida à se relever... Il devait avoir un tant soit peu envie de vivre, le jeune homme?

Il est à la city, à la plaza, tous les jours, vers vingt-et-une heure... Il s'appèle Arvin Coldradia Laissez moi partir, je vous en supplie...

Mephisto regarda le jeune homme, arracha la pointe plantée dans son doigt, puis lui adressa un sourire satisfait. Il laissa le jeune homme sortir du spa avant de lui arracher sa virilité, et de le regarder se vider de son sang dans d'effroyables douleurs... Il se retourna vers Neviel, avant de reprendre ses vêtements et s'habilla en un quart de seconde avant de revenir à l'accueil et de fouiller dans son sac en cuir, et récupèra ses magnums à baillonette, ainsi que deux machettes rouges, destinées ce soir au crâne de l'homme qui l'avait espionné.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyclics.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Innocence et pureté [PV Mephi]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Innocence et pureté [PV Mephi]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Test de pureté
» colere et pouvoir. [PV Mephi]
» LES DES SONT JETES ,LES DES SONT JETES.
» Aegis ou la pureté qui n'a aucune limites...
» Pureté [Laure-Vanessa]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cyclics :: 2154 :: Leisure Point :: Spa: Zaku-Sama Pleasures-
Sauter vers: